Témoignage client

Interview de Florent Verney-Carron, Maîtrise d'Ouvrage Informatique à la FFRandonnée.

Q: Franck Divet vous a assisté lors de votre changement de SI. De quel genre de projet s'agissait-il ?
R: Il s’agissait de la mise en place d’un applicatif de gestion spécifique pour notre activité de fédération. Franck Divet intervenait initialement pour assurer le contrôle qualité du projet et pour assister la maitrise d’ouvrage.

Q: Qu'est ce qui vous a motivé à utiliser la méthode de documentation du SI ?
R: Les raisons principales sont les suivantes :
•    La possibilité de présenter aux utilisateurs des documents clairs dénués de vocable « technique ».
•    La possibilité d’avoir un descriptif pas à pas du fonctionnement du logiciel.
•    La possibilité de convertir le document en guide utilisateur faisant ainsi d’une pierre deux coups.

Q : Quels sont les avantages de cette méthode ?

R : Il en existe plusieurs :
•    Se poser les questions que l’on ne se serait pas forcément pas posées puisque la méthode nécessite de rentrer dans le détail du fonctionnement de l’application.
•    Permettre un projet participatif avec les utilisateurs ; c’est-à-dire les référents du projet sur la partie « métier », ceux qui passent la commande initiale. A partir de cette méthode, ils ont un document clair, qu’ils peuvent corriger et valider à chaque étape. Cela facilite donc dans la foulée l’animation des ateliers.
•    Fournir un document aux prestataires consultés qui leur permettent de chiffrer exactement ce qu’ils auront à faire s’ils sont sélectionnés.
•    Simplifier la phase de développement dans la mesure où le prestataire qui développe l’application n’a normalement plus beaucoup de question à se poser.
•    Maitriser le budget en évitant les surcoûts liés à des charges non prévues
•    Déresponsabiliser d’une certaine manière le chef de projet en interne dans la mesure où les utilisateurs donnent un feu vert sur un descriptif précis. Le chef de projet peut donc justifier si nécessaire les choix effectués.
•    Gagner du temps dans la mesure où le document se transforme aisément en guide utilisateur.

 
Q: Comment s'est passé votre apprentissage de la méthode ?
R: Tout d’abord Franck Divet, nous a fournit une documentation concrète qui spécifiait plusieurs itérations de notre applicatif. A partir de ces exemples, nous avons rédigés directement les itérations suivantes sur le même modèle. Le temps d’adaptation est court mais il reste intéressant et nécessaire d’avoir l’accompagnement d’un professionnel. Au début, il n’est pas toujours évident de bien organiser ses descriptifs.

Depuis nous avons fait du chemin et nous internalisons la rédaction de nos spécifications fonctionnelles ce qui a beaucoup d’avantages comme expliqué en amont.

Q: L'avez-vous réessayé sur d'autres projets ?
R: Nous l’utilisons pour tous nos projets
 
Q: Et si c'était à refaire, le referiez-vous ? De la même manière ?
R: La réponse est assez évidente. Actuellement, ce procédé est normé chez nous. Il faut savoir que cette méthodologie s’inscrit également dans une prise de conscience plus globale sur la nécessité d’intégrer les problématiques « d’industrialisation » de nos applicatifs. Celle-ci s’est traduite :
•    En systématisant la réalisation de tests d’intégrations pour éviter les régressions (test driven développement)
•    En mettant en œuvre des sites de tests et pré productions pour chacun de nos applicatifs
•    En mettant en place d’un serveur d’intégration continue qui automatise de plus en plus le contrôle qualité des logiciels réalisés pour la FFRandonnée par des prestataires externes. Les tests imposent des contraintes notamment sur le respect de l’architecture de nos applicatifs.
•    En facilitant le suivi du code source (versions) et le déploiement en ligne

S’imposer des outils de contrôle et une rigueur méthodologique change complètement le rapport avec le prestataire informatique qui développe la solution. En tant que client, on ne se met plus dans une situation de complète dépendance vis-à-vis de son prestataire avec le risque d’exploser son budget pour parvenir au résultat auquel on s’attendait initialement. Un prestataire sérieux appréciera lui d’avoir une commande précise.